Témoignage de Michel Ciminera

michel_ciminera_body_karate_belrhiti_bkb_strasbourg

Michel CIMINERA 6e Dan

Cela commence en 1967,mon frère me fit découvrir le JUDO à la MJC de Dieuze, en Moselle. En 1973, j’ai découvert le karaté,cet art martial me convenait bien mieux que le Judo.

Je suis allé minscrire au club Nippon Wado-Kai de Sarrebourg qui est toujours mon club à ce jour. Cela n’a pas été toujours facile pour moi, car pour chaque entrainement il fallait faire 80 km. Aller-retour, du fait que je travailles en poste 3/8.

En Mars 1980, j’obtins mon grade de 1er DAN, 2eme DAN en Mars 1986, 3eme DAN en juin 1993, 4eme DAN en juin 2004 le 5eme DAN en juin 2009 et mon 6eme DAN l’année de mes 71 ans.

C’est en Avril 2004,alors que je préparai mon 4eme Dan, que j’ai rencontré des problèmes à la gorge,on me fît l’ablation de l’amygdale gauche, quelques jours suivant on me convoque à l’hopital pour des examens complémentaires et là on m’annonce une tumeur sur l’amygdale. J’ai cru que tout allait s’écrouler autour de moi,que ma vie était fichue, j’était dans l’année de mes 60ans.

Les chirurgiens m’annonce qu’ils voulaient me faire une grosse opération à la gorge que je refusais catégoriquement, mais que j’acceptai une thérapie.

Je me suis rendu à mon club de karaté pour faire part de cette mauvaise nouvelle et me suis ressaisi de suite surtout que j’etait en train de préparer mon 4eme DAN. J’ai fais part de ma décision à mon radio thérapeute en lui demandant de retarder le traitement de quelques mois afin que je puisse terminer ma préparation et me présenter à mon examen. Ayant eu son accord,je me suis lancé au maximum de mes possibilités à l’effort et j’ai réussi mon grade en juin 2004.

A partir de Juillet 2004 j’ai suivi un traitement dans un centre pour cancereux à Nancy et subit pendant six semaines de la chimio et radiothérapie,étais nourri par une sonde. du fait de ne plus pouvoir me nourrir par la bouche,après 4 mois de traitement j’avais perdu 7kg. Tout doucement j’ai recommencé à m’alimenter par la bouche avec beaucoup de difficultés mais je faisais tout mon possible. (ne dit-on pas: Rien n’est jamais perdu tant que tu continues à lutter.)

Après cette lourde thérapie on me donna 5ans de rémission. avec contrôles de scanner ,au début tout les 3 mois puis tout les 6 mois .

C’est à partir du 5eme mois que j’ai réussi reprendre les entrainements car pour moi, le karaté, était une thérapie de corps,éliminer un maximum de toutes les toxines accumulées dû à la thérapie et surtout retravailler le mental.

J’avais besoin de m’occuper l’esprit. En 2006 je me suis lancé dans la pratique de l’Aïkido, et continu à pratiquer les deux disciplines en parallèle.

En Juin 2009, je me présente et réussi mon grade de 5eme Dan en karaté, année de fin de la rémission dû à mon cancer à la gorge. j’étais heureux et satisfait de mon n’ investissement.

En 2012 j’obtins le grade de 1er DAN d’ Aïkido, en 2015, je m’étais donné comme objectif de passer mon 2eme DAN d’ Aïkido et de la même occasion passer mon 6eme DAN de Karaté dans l’année de mes 71 ans. J’ai réussi mes deux examens.

Les bienfaits de la pratique du Karaté-do

De par les traitements, le cancer impose des changements radicaux dans la vie de tout les jours. Arrêts de travail prolongés, les traitements imposés entrainent peu à peu une désocialisation voulue ou subie. Notre vie peut être schématiser ainsi par des trajets uniques maison – hôpital – maison qui peut entrainer à une certaine dissociation entre un esprit jugeant le corps qui traite et qui juge inapte au moindre effort physique, dés lors, il s’agit de rompre la barrière que représente la maladie, empêcher l’ isolement. On doit retrouver la confiance par la réappropriation de son corps.

Ce qui m’a fait franchir toutes ces étapes c’est de m’être imposé une certaine discipline à l’effort, de me donner des objectifs et de pouvoir les réalises. Mon organisme c’est bien adapté à l’effort.

C’est vrai que depuis cette maladie, beaucoup de choses ont changé pour moi, ma façon de voir la vie et la vivre comme si c’etait une 2eme chance. Comme si Dieu avait voulu me passer un message et de donner de l’espoir à tous ceux qui sont atteint par le cancer.

Je terminerai par cette citation dont j’ai oublier son Auteur.

Ne pas avoir de rêve, c’est vivre sans espoir, et vivre sans espoir c’est errer sans but, et la clé du succès c’est de réaliser ses rêves

C’est tout le bonheur que je vous souhaite.

Michel.