Pratiquer le Body Karaté à 74 ans, et alors ?


Jacqueline Charvet est une retraitée très active, son emploi du temps affiche complet, elle le partage entre sa famille, ses amis et ses nombreuses activités sportives et culturelles,

  • Gym
  • Karaté (22 ans de pratique)
  • Organisation du Téléthon (depuis 2003) en sa qualité de trésorière
  • Membre actif du CCFF Comité Communal des Feux de Forêts (Débroussaillement, emploi du feu et prévention)
  • Pratique régulièrement le Viet Taï chi
  • Aide à la personne

Et enfin le BODY KARATÉ.

Elle a commencé cette discipline l’année dernière, dans la section BK du Plan d’Aups (Club AKA).

Elle a su très vite s’intégrer au groupe par sa gentillesse et a impressionné tout le monde par sa détermination et son engagement. Elle est là à chaque cours, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige, elle est là, même un peu enrhumée elle ne rate aucun cours.

Preuve de son engagement, elle a participé à la démonstration effectuée lors du dernier Gala des Arts Martiaux d’Auriol et son club compte bien évidement sur elle pour le prochain.

Toujours prête à relever les défis, elle a intégré en début de saison la section compétition, et a participé le 8 janvier dernier à la Coupe Zone Sud organisé par la Ligue de Provence. Elle a reçu du public et de l’ensemble des participants une véritable ovation. L’organisatrice Céline Aubert et le représentant de la Ligue Olivier SAID lui ont décerné la coupe d’honneur pour sa belle prestation, coupe remise pour l’occasion par Laurence BELRHITI Représentante Nationale du Bodykaraté.

Alors pourquoi le Bodykaraté ? Au départ par curiosité, mais c’est pour l’ambiance qu’elle reste, avec l’objectif de se maintenir en forme, du cardio (dans des proportions contenues), mais aussi pour l’amélioration de sa coordination bras / jambes, pour la stimulation de sa mémoire grâce à de petites chorégraphies, pour le maintien de son tonus musculaire, mais aussi et surtout pour l’atmosphère conviviale et dynamique des cours de Bodykaraté où toutes les tranche d’âges sont rassemblées.

Un bel exemple à suivre